LE Mensuel belge de l’#antipub

Pour notre premier mensuel belge de l’#antipub, on s’arrête à Lyon et à Bristol.

Plein de choses se passent à Lyon: tout d’abord le procès d’Alex, ensuite la campagne d’Extinction Rebellion qui a détourné de manière magistrale une campagne de la Métropole lyonnaise.  Enfin avec les réunions des antipubs français à Lyon et britanniques à Bristol (ça arrive bientôt à Etterbeek/Bruxelles, on y travaille…).

Alex, militant du climat anti-pub est poursuivi suite à l’action de recouvrement publicitaire géant de la Métropole de Lyon du 24 mars.  Il a comparu le 7 octobre devant le Tribunal de Grande Instance de Lyon. On lui reproche d’avoir apposé 200 affiches pour 160 m2 de façade.  Il risque 2 ans de prison et 30 000€ d’amende. Le procès sera finalement reporté à juin 2020.  Cela présage de beaux débats…

Extinction Rebellion a remplacé les panneaux publicitaires par une fausse campagne de Lyon Métropole (notre photo).  Le but: alerter sur l’urgence climatique.

Le week-end du 5 octobre avait lieu, toujours à Lyon, les rencontres #antipub.  Au programme,  débats, projections,  jeux,…

De l’autre côté de la Manche, on se prépare aussi à la première rencontre nationale #antipub du Royaume-Uni à Bristol le 26 octobre 2019! Brexit or not Brexit, l’Internationale de la Pub se développera, on en est convaincu!

Le 12 octobre, on a fêté la Nuit de l’Obscurité (en Belgique) et le Jour de la Nuit (en France). A cette occasion, Résistance à l’Agression Publicitaire a diffusé un communiqué de presse.

Au rayon “je signe” : Greenpeace UK a lancé une pétition pour stopper la grande campagne #greenwashing de BP (ex-British Petroleum). Signez et faites tourner.

C’est la fin de notre Mensuel #1.  Bises et au mois prochain!

LE Mensuel belge de l’#antipub
Fermer le menu